Le Sourire Intérieur Unificateur

« Tant qu’il y a de la vie… il y a de la vie ! »

Sourire

À se rappeler quand tout va mal…

EXTRAIT D’UN ARTICLE D’ESPRIT SCIENCE MÉTAPHYSIQUE

Il y a toujours, toujours, toujours de quoi être reconnaissant.
À chaque réveil je dois être reconnaissante pour ma vie, car il y a toujours quelqu’un quelque part ailleurs qui se bat pour la sienne.

À vrai dire, ce n’est pas l’absence de problèmes qui rend heureux, mais la capacité à les gérer. 

Regardez toujours ce que vous avez, au lieu de regarder ce que vous avez perdu.

Voici quelques rappels pour vous aider à vous motiver lorsque vous en avez le plus besoin :

  1. La douleur fait partie de l’évolution.
    Il y a deux types de douleurs : la douleur qui fait mal et la douleur qui fait grandir. Au lieu de résister à ce qui vous arrive dans la vie, profitez-en pour en tirer des leçons et évoluer.
  2. Dans la vie, tout est éphémère.
    Si les choses vont bien pour vous actuellement, profitez-en. Elles ne dureront pas éternellement. Si les choses vont mal, ne vous inquiétez pas car elles dureront pas éternellement non plus. Ce n’est pas parce que c’est difficile en ce moment, que vous ne pouvez pas sourire. Chaque instant vous offre un nouveau départ et une nouvelle fin.
  3. S’inquiéter et se plaindre ne change rien.
    Le vrai bonheur commencera à arriver uniquement lorsque vous cesserez de vous plaindre de vos problèmes et que vous commencerez à être reconnaissant pour tous les problèmes que vous n’avez pas.
  4. Vos cicatrices symbolisent votre force.
    Voyez les cicatrices comme signe de : « Oui! Je l’ai fait !». J’ai survécu et j’ai mes cicatrices pour le prouver.
  5. Chaque petite épreuve est un pas en avant.
    Dans la vie, la patience n’est pas une question d’attente: c’est la capacité à garder une bonne attitude pendant que nous travaillons dur pour réaliser nos rêves, en sachant ce travail en vaut la peine. L’épreuve ne se trouve pas sur le chemin, c’est le chemin. Et ça en vaut la peine. Il n’y a pas de meilleure sensation que celle de se sentir vivant.
  6. La négativité des autres ne vous concerne pas.
    Souriez lorsque les autres essaient de vous démoraliser. C’est une bonne façon de conserver votre enthousiasme et de rester concentré. Il est rare que les gens fassent les choses à cause de vous. Ils font les choses à cause d’eux. Vous n’avez qu’une vie. Alors, faites ce qui vous rend heureux et soyez avec la personne qui vous fait sourire, aussi souvent que possible.
  7. Ce qui est destiné à être, SERA.
    Il y a des bénédictions cachées dans toutes les épreuves que vous affrontez, mais vous devez être prêt à ouvrir votre cœur et votre esprit pour les voir. À un certain moment, il faut lâcher prise et laisser ce qui est censé être, ÊTRE. Vous devez cesser de vous inquiéter, de vous poser des questions et de douter à chaque étape du chemin. Riez de la confusion, vivez consciemment dans le moment présent et profitez de la vie comme elle vient. Il se peut que vous ne finissiez pas exactement là où vous aviez prévu d’aller, mais vous finirez arriver exactement là où vous devez être.
  8. La meilleure chose à faire est de continuer d’avancer
    Il y aura des moments où tout ce qui pourra aller mal, ira mal. Et vous aurez l’impression d’être coincé dans ce marasme pour toujours, mais ne vous inquiétez pas, ce sera éphémère. Vivez simplement. Aimez généreusement. Soyez franc. Travaillez sans relâche. Et même si vous échouez, persévérez, évoluez.

POUR EN SAVOIR PLUS LIRE L’ARTICLE INTÉGRAL SUR ESPRIT SCIENCE MÉTAPHYSIQUE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :