Précieux sourires

trop souvent contenus
pour son prochain
plongé dans le chagrin.

Celui-ci fait peur,
réveiller la douleur
dans des abîmes sans fond.

Laissons le sourire s’épanouir
et voir un visage s’ouvrir…

Quoi de plus gratifiant
qu’un échange confiant,
sans même réfléchir,
seul besoin d’agir.

Comme joue la lyre
de notes fines, de jolis sons
accordés au diapason,
change martyrs en chanson.

Et quoi dire du rire
qui fuse en délire
avec traits d’esprit
dont il est épris.

Ces trésors précieux, non partagés
à tout jamais rejoignent le néant.

Avec partage, des visage défaits
aux sourires renaissent,
on peut le dire…Quelle prouesse.

S’enrichir l’âme à partager ses sourires, que c’est précieux

Ecrit par Aurorefloreale (Lire d’autres de ses poèmes sur poete.net)

Publicités