« … Et alors, ce qui est intéressant dans cette démarche volontaire et cohérente, c’est qu’elle est positive autant au niveau du corps qu’au niveau psychologique. Car figurez-vous que lorsqu’on sourit, toute la biochimie du corps se trouve changée, positivement changée. Depuis 1995, les scientifiques savent que le cœur est pourvu de cellules nerveuses en connexion avec le cerveau et l’ensemble des cellules du corps. On peut traduire cette nouvelle par cet axiome : le cœur est intelligent et parle au corps. Ainsi, si je souris, le cœur s’emplit de bonheur et le transmet à chacune des cellules du corps. Immédiatement donc, il s’en porte mieux. Mis en état de cohérence par notre concentration sur le sourire unificateur, la cohérence de la grande Vie, pénètre notre petite vie par notre système neuronal cardiaque.

Dans son livre « Guérir » chez Laffont, David Servan-Schreiber décrit un logiciel qui donne le tracé de nos états émotionnels. En état de stress le tracé est chaotique. Dans les états de bien-être et de gratitude, le tracé est en ondes dites de cohérence. Tension artérielle et respiration s’alignent rapidement sur la cohérence cardiaque et ces trois systèmes se synchronisent. Mis en phase telle la lumière d’un laser notre énergie et notre puissance décuplent…. »

(extraits de PARTICULE D’INFORMATION – LE SOURIRE de Mamilène et Pascale POURRUT)

Publicités