Qui sont-ils, où sont-ils et pourquoi les apprécier ?

Quelle meilleure façon d’entamer la liste des petits délices du quotidien que de rendre honneur à ces bienheureux personnages qui, malgré le temps gris mouton, les journaux alarmistes à foison et la morosité ambiante, trouvent encore le moyen de « sourire sans raison ».

Bien qu’étant une espèce assez rare, vous pourrez croiser ces héros anonymes de notre quotidien un peu n’importe où : marchant nonchalamment dans la rue, dans les transports en commun surpeuplés du matin, ou même coincé dans une file d’attente sans fin.

L’endroit importe peu car où que l’avenant inconnu soit croisé, ce sont ses traits, cette expression trop peu souvent vue, quinous étonne, nous surprend, nous intrigue. Expression qui parfois nous émeut et souvent nous donne envie d’être à la place de ce souriant personnage capable de s’extraire de l’ambiance alentour pour se créer sa propre bulle visiblement plus euphorisante.

Vous le reconnaîtrez sans mal : généralement seul quand vous le croisez, le regard lointain, perdu dans ses propres penséesqu’on ne peut qu’imaginer bien douces pour être à l’origine de ce sourire. Puisque rien dans son action ou dans la situation présente ne justifie qu’il soit en train de sourire (cf.lieux peu propice au plaisir cités ci-dessus), on suppose à raison que ce qui se déroule dans son esprit à ce moment précis, est la raison de son sourire. Ces gens ne souriraient-ils alors peut-être pas complètement sans raison, « sans raison apparente » serait donc finalement plus correct ?

C’est généralement le moment où vous vous plairez alors à élaborer diverses hypothèses :

« Peut-être est-il amoureux? pense-t-il à quelqu’un? vient-il d’apprendre une bonne nouvelle, une naissance, un mariage ? vient-il de démissionner/être embauché (au choix selon votre propre perception sur votre emploi actuel ;)) ? Repense t-il à un bon moment passé ou imagine t-il ses projets à venir?…

Ou bien, sourie t-il sans raison ? »

Personnellement, qu’ils aient une raison ou non, j’aime croiser des gens souriants. Je prends ces rencontres inattendues comme une sorte de rappel à l’ordre pour me remettre dans un état d’esprit plus positif : « arrête donc de râler, ruminer et te complaire dans tes excuses. N’attends pas une raison spéciale pour sourire et te sentir bien ».

Ouvrez l’oeil, croisez-les, observez-les, admirez-les et surtout… imitez-les !

SOURCE : 100 RAISONS DESOURIRE

 

Publicités