Cette semaine, comme chaque semaine depuis le 5 juillet, j’ai décidé de relever un défi pour être zen et plus heureuse. Cette semaine, il s’agissait de sourire sans raison, tout le temps, seule ou avec les autres. L’objectif : tester ce principe de psychologie positive qui dit que sourire rend heureux.

Ma conclusion: sourire change beaucoup de choses c’est indéniable! Quelques exemples de changements très positifs que j’ai vécus cette semaine:

Sourire sans raison effet 1
Je n’ai pas réussi à sourire physiquement, même sans aucune raison, et avoir des pensées négatives en même temps. Le fait de sourire rend le moment agréable et les pensées plus positives, plus optimistes.
Ce matin vendredi 2 octobre, il est 11h… je dois enregistrer et préparer ma vidéo bilan…, j’ai une laryngite, un bébé qui pleure, 2-3 trucs urgents à faire avant… bref, un moment de « au secours! Je vais pas y arriver! »… et puis j’ai souri, et là, les réponses me sont venues comme une évidence. Je vais prendre les sujets dans l’ordre, et ce qui ne pourra être fait ne sera pas fait. Mais avec le sourire… et personne ne m’en voudra!

Sourire sans raison effet 2
Sourire tout le temps cette semaine m’a rendu plus énergique, plus enthousiaste… la fatigue m’a parue moins dure à supporter. Je me demande d’ailleurs s’il n’est pas physiquement plus fatiguant de faire la tête? Sûrement, on doit être plus tendue, plus crispée et consommer plus d’énergie. Car cette semaine, j’ai été hyper en forme: plus sportive, plus joueuse avec les enfants, et encore plus joyeuse… on a fait plusieurs trajets « en chansons ».

Sourire sans raison effet 3

Je crois que sourire m’a rendue plus belle… j’ai eu des compliments de la part de proches qui ne m’en avaient jamais fait de tels, on m’a dit radieuse, resplendissante… coïncidence??

Sourire sans raison effet 4
Avec les autres, et surtout avec les enfants, j’ai eu un retour direct de ces sourires… j’ai senti que j’inspirais beaucoup plus de sympathie par exemple à ma petite nièce qui s’est souvent tournée vers moi, et puis surtout…. cette semaine nous avons eu une avalanche de premiers sourires de notre toute petite bébé 2 qui a un mois et demi maintenant… et une crise roulade par terre dans les magasins par bébé 1 a été amorcée sans heurts :-))))

Sourire sans raison effet 5

Avec chéri, on a passé une super semaine, à faire les défis ensembles on s’est motivés incroyablement. Du coup je pense qu’on ne s’est pas « accrochés » une seule fois en 7 jours, les rares débuts de disputes se sont transformés en jeu rapidement. Et même au contraire, on a eu tout le temps envie de se marrer à s’envoyer des sourires n’importe quand et dans les moments de rush! Et même si au début le sourire est forcé, il se transforme immédiatement en sourire sincère voire en rire ! On s’est sentis beaucoup plus proches.

Sourire sans raison effet 6
J’ai souri à chaque instant, en faisant des exercices le matin, en me faisant bronzer, en regardant mon enfant jouer, en épluchant des légumes, en travaillant sur mon blog… mais j’ai également souri, et c’est un grand succès, quand ils ont parfois pris fin de manière imprévue. Sourire m’a permis de mieux m’adapter à l’imprévu, à l’accepter avec calme, ouverture et bienveillance…

J’ai eu une impression générale de ma vie est belle, de gratitude, de vive mon blog et ses défis, de je vais tout faire pour que ça dure car je n’ai rien envie de changer !

Et là j’écris ces mots avec un sourire spontané sur le visage 🙂
Immense gratitude pour ces défis et cette aventure blog:-)

Extraits de Les défis des filles zen


Suivez-nous et participez sur le groupe Un jour un sourire, un yoga du sourire (https://www.facebook.com/groups/unjourunsourire)

Sourire chaque jour.

Ne pas attendre d’être heureux pour sourire, mais sourire pour être heureux.

http://sourire.baylot.org/

Publicités